Plongée sous-marine: 7 remèdes naturels contre le mal de mer

Dites adieu au mal de mer lors de vos sorties plongée grâce aux bienfaits des remèdes naturels.

Si vous avez déjà vécu l’expérience au moins une fois dans votre vie. Vous savez, que rien ne peut ruiner une journée de plongée plus vite qu’un mal de mer. 

Qu’il s’agisse d’une personne typiquement sensible au mal des transports. Ou simplement prise au dépourvu dans des conditions de mer très agitées. Tout le monde peut être frappé à un moment par le mal de mer.

Mais avant de voir comment traiter ce phénomène, découvrons d’abord…

Qu’est-ce que le mal de mer ?

Le mal de mer, ou plus généralement le mal des transports, est un problème bien identifiable. Toutefois, la cause réelle reste encore inconnue. Les récepteurs sensoriels joueraient perturberaient les réactions du corps à la suite de signaux contradictoires.

Le mal de mer comme on l’appelle, est un trouble de l’oreille interne qui provoque des :

  • Nausées, 
  • Vertiges 
  • Et même des vomissements. 

Il se manifeste par un déséquilibre entre les yeux, l’oreille interne et la moelle épinière. Ce malaise survient généralement lorsque l’on est en voiture, en avion ou sur un bateau.

Comment gérer le mal des transports ?

Si vous avez souffert du mal des transports, vous savez à quel point cela peut être déstabilisant. Il existe plusieurs solutions pour aider à faire face au mal de mer avant et pendant une expérience de plongée.

La plus simple et la plus connue, est d’aller à la pharmacie pour acheter des médicaments ou des patch. Mais si pour une raison ou une autre, vous préférez éviter le monde ( non-merveilleux) du pharmaceutique. Alors il existe des alternatives naturelles que nous vous présentons de suite.

Conseils naturels pour combattre le mal mer

Si vous prévoyez de partir plonger, alors que les eaux sont agitées. Vous trouverez facilement des solutions efficaces à réaliser pour atténuer, voire éliminer, vos symptômes avant de courir à la pharmacie.

Voici quelques conseils sur le mal de mer que nous avons trouvés utiles et que nous partageons avec vous.

Mangez bien et léger.

En fait, le plus important est de rester hydraté. Même si vous devez recracher votre déjeuner. La déshydratation ne va pas améliorer le problème, ca sera même pire.

De plus, ne mangez pas d’aliments lourds ou tout ce qui perturbe votre système digestif. Les aliments qui provoquent la moindre gêne sur terre peuvent précipiter une avalanche de mal de mer lorsque vous êtes sur l’eau.

Mangez plutôt une petite portion de quelque chose de fade et de préférence riche en protéines. Comme du beurre d’arachide et des biscuits, jusqu’à ce que votre estomac soit stable. 

Beaucoup de plongeurs expérimentés ne jurent que par le gingembre ou la menthe poivrée sous toutes leurs formes, que ce soit en :

  • Infusion, 
  • Bonbons 
  • Ou des comprimés. 

Le mal de mer est aggravé par l’alcool.

Un martini sec peut calmer vos nerfs, mais il ne calera pas votre estomac si la mer est agitée. De plus, l’alcool vous déshydrate également, ce qui non seulement aggrave les effets du mal des transports.  Mais en plus, il est l’une des principales raisons pour lesquelles la gueule de bois vous donne l’impression d’être une chaussette de sport séchée qui a sauté le lavage. 

Nous vous recommandons d’éviter l’alcool jusqu’à ce que votre estomac soit prêt à le supporter.

Acupression et acupuncture

Les bracelets d’acupression et les aiguilles d’acupuncture peuvent atténuer le mal des transports. De nombreux voyageurs en mer trouvent que le meilleur moyen d’éviter naturellement le mal de mer est de faire littéralement pression sur lui. 

Les bracelets d’acupression ou les aiguilles d’acupuncture, qui ne sont ni l’un ni l’autre douloureux, peuvent leur sauver la vie (ou du moins votre journée de plongée en mer).

De plus, ils ne traitent pas seulement le mal des transports, mais ils peuvent même être utiles contre l’anxiété, les maux de tête et d’autres maladies.

Savourez la beauté de l’horizon.

C’est un remède de longue date contre le mal de mer. En gardant les yeux fixés sur l’horizon (évitez de regarder les choses sur le bateau), vous finirez par faire comprendre à votre cerveau que le monde lui-même n’oscille pas dans un sens ou dans l’autre.

De plus, le fait d’être dehors avec un vent vivifiant sur le visage vous aidera aussi. Cerise sur le gâteau, vous aurez une meilleure chance de voir la faune avoisinante.

Evitez au maximum les mouvements.

Vous allez me dire qu’avec une mer déchaînée, c’est plus facile à dire qu’à faire. Pourtant, si le mal de mer menace de vous envahir, rendez-vous dans la partie du navire où vous aurez le moins de mouvement

Moins de mouvement signifie moins de désaccord entre vos yeux et vos oreilles. Pour cela, nous recommandons d’aller vous poser au centre du navire ou le pont le plus bas possible.

Le mal de mer est contagieux.

En effet, le mal de mer peut être contagieux, un peu comme un bâillement. L’odeur ne vous rendra pas service non plus. Donc, restez à l’écart des autres malades à bord.

Si vous êtes une personne sympathique, vous pouvez être enclin à aider vos compagnons de voyage à surmonter leur mal de mer. Surtout si vous les connaissez personnellement et/ou s’ils partagent votre cabine. Toutefois, vous risquez de vous faire plus de mal que de bien.

Sortez plus souvent en mer.

Nous avons gardé le meilleur pour la fin. Comme dit le dicton, « c’est en forgeant qu’on devient forgerons”.

Du coup, faites plus de plongée. Plus vous plongez, plus vous serez à l’aise sur le bateau et dans l’eau. Quand vous êtes atteint du mal des transports, il est fréquent que les gens veuillent éviter l’eau. 

Dans certains cas, c’est le bon choix, mais la plupart du temps, un plongeur se sentira mieux une fois qu’il sera éloigné du balancement et du tangage du bateau.

Pour conclure sur le mal de mer

Si tout le reste échoue, demandez au médecin du navire des médicaments contre le mal des transports. OK, il est clair qu’il ne s’agit pas d’un autre remède naturel.

Mais si tous les conseils que nous avons mentionnés ne vous aident pas, il est temps de vous servir de la science moderne. Ne vous inquiétez pas, les médicaments contre le mal des transports sont sûrs et efficaces et toujours à votre disposition pendant votre voyage. 

Des médicaments comme la métopimazine font partie de nos préférés Le mal des transports est un obstacle majeur pour de nombreux plongeurs sous marin.

En prenant soin du mal de mer dès le début avec quelques remèdes naturels (et en étant ouvert à l’aide médicinale si ces remèdes ne fonctionnent pas). Vous pourrez garder un extraordinaire souvenir de votre excursion de plongée.

Laisser un commentaire